Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
   
Union pour Asnières




 

Recherche

Archives

19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 11:11
Vous vous souvenez tous du discours de Sébastien Pietrasanta qui, pour justifier la hausse inadmissible des impôts (17 % annoncés et plus de 19 % en réalité) annonçait le 18/01/2009, alarmiste, que la ville risquait la mise sous tutelle à cause de la prétendue mauvaise gestion de la ville par Manuel Aeschlimann : "Un choix difficile à prendre mais rendu indispensable si on ne voulait pas mettre notre ville dans une banqueroute financière avec son budget mis sous tutelle préfectorale" (S. Pietrasanta).
 
Hors, voici le scoop ! Alerté et questionné par Manuel Aeschlimann, Monsieur le Préfet lui-même dément les propos tenus par S. Pietrasanta. Il n'a jamais été question de mettre la ville sous tutelle et de plus, il n'a jamais été conseillé par les services financiers de la préfecture d'augmenter les impôts pour améliorer la situation financière de la ville !
 
À tout ceux qui ne nous croient pas lorsque nous leur disons, depuis plus d'un an maintenant, que Sébastien Pietrasanta est un menteur, voici la preuve en avant-première :
 
    
On se demande vraiment comment les Asniérois peuvent continuer à faire confiance à un homme qui ne cesse de les trahir.
 
Pour en savoir plus sur les finances et le budget de la ville, ainsi que pour mieux comprendre les mécanismes des finances locales, nous vous conseillons la lecture du n°2 d'Asnières Plus, en cours de diffusion dans notre ville.
Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> 17% d'augmentation annoncée pour les impôts locaux, pas tout à fait : 19,94% sur le documents reçu du centre des impôts. ne conviendrait il pas de diminuer les multiples subventions accordées à des<br /> associations qui florissent dans la ville et recentrer le budget d'Asnièressur d'autres priorités?<br /> <br /> <br />
Répondre
U
<br /> L'augmentation des impôts est le comble d'une gestion de gauche... De mauvais gestionnaires qui ne savent qu'avoir recours au ponctionnement des citoyens alors qu'il existe d'autres types de<br /> financements et d'économies à faire... Certes les subventions pour les associations s'envolent à Asnières mais c'est également le budget en personnel de mairie, en procédures judiciaires, en<br /> annulations pures et simples d'études qui ont coûté aux Asniérois des centaines de milliers d'euros, bref, on en passe...<br /> <br /> <br />